La Nintendo Switch : Ce qu’il faut savoir

Retour sur ce qu’il faut savoir au sujet de la Nintendo Switch la nouvelle console de Nintendo

La Nintendo Switch sera lancée le 3 mars 2017 au Japon, en Amérique du Nord et dans le principaux pays européens, à un prix de 299 dollars. ( ça fait mal!)

Quatre-vingts jeux compatibles sont annoncés avec l’arrivée de la Nintendo Switch.

Voici ce qu’il faut retenir de la présentation de la Nintendo Switch :

– 330euros 

– online payant

– pas dethernet

– Motion gaming

– 70e manette pro

– Morio après Sanic

– 2h d’autonomie réel

Sinon la Nintendo Switch, c’est quoi concrètement ?

La Nintendo Switch est composée de plusieurs parties : une tablette que l’on peut connecter à deux Joy-con (manettes amovibles), une manette classique (le Pro-controller) et un socle pour ranger la tablette afin de la recharger et d’afficher l’image sur un téléviseur

Elle présente deux modes de fonctionnement. Elle peut fonctionner telle une console de salon, emboîtée dans son socle. Le joueur utilise alors le Pro Controller. Il peut également utiliser les deux Joy-con (Joy-con L et Joy-con R) qui peuvent se rassembler au moyen du Joy-con Grip. Une fois fait, ils forment une manette classique. Elle peut également être utilisée comme une console portable.

La console est équipée d’une puce Nvidia Tegra personnalisée, « basée sur la même architecture que les cartes graphiques GeForce les plus puissantes au monde ». Nvidia propose également une nouvelle interface de programmation appelée NVN.

La Nintendo Switch lit des jeux sous format cartouche, ce qui n’était pas le cas des précédentes consoles de salon de Nintendo depuis la Nintendo 64 — le disque optique ayant été privilégié par la suite, ou encore sous format dématérialisé. La console est compatible avec les figurines amiibo.

La console, connue alors sous le nom de code Nintendo NX, aurait été présentée à des développeurs tiers lors de l’E3 2015