La réalité virtuelle un rêve de geek

By Olegeek

Du casque de réalité virtuelle à la réalité alternative

Il y a peu encore, les casques de réalité virtuelle étaient des objets « geek » uniquement destinés aux labos de recherche. Aujourd’hui, casques et lunettes de réalité virtuelle sont accessibles au grand public et ne sont plus réservés aux geeks ou chercheurs.

PlayStation-VR-casque-VR-SonyLa majeure partie du contenu développé pour ces supports sont destinés à l’univers du jeux vidéo. Cette technologie comme on le sait, a le potentiel pour s’exporter vers d’autres secteur…
Ces casques ou lunettes permettent une meilleure immersion aux adultes comme aux enfants, dans un univers virtuelle, dans un univers parallèle… L’histoire ne fait que commencer… Les dangers éventuels liés à la sur-utilisation de cette nouvelle technologie pose des questions éthiques.
Si on se plait dans le virtuel peut-on à terme, délaisser le réel? une question que l’on peut se poser…

Le cas Second Life : Quand le virtuel et le réel se mélangent

Second_Life_11th_Birthday_Live_Drax_Files_Radio_Hour

Vous souvenez-vous de Second Life ? Un jeu ou plutôt un concept qui offrait une expérience de vie fictive alternative, une sorte de réalité virtuelle avant l’heure. Ce jeu était un véritable phénomène à sa sortie en 2003.
Il offrait la possibilité de se plonger dans un monde virtuel très semblable au notre. C’était un espace de vie où l’on pouvait rencontrer des gens, inviter des amis à boire un verre, assister à des concerts de stars… Tout y était possible! Second Life projetait les joueurs dans un univers alternatif avec ses propres codes et même sa propre monnaie : le Linden Dollars.

Second Life c’était 2.6 millions de joueurs inscrits à l’époque
Second Life c’était plus d’un million de Dollars dépensé chaque jour par les joueurs
Second Life c’était la liberté de créer et vendre n’importe quoi à n’importe qui

Vous comprenez un peu mieux le concept ? Rappelez-vous, les Linden Dollars pouvaient même être convertis en Dollars US. Dès lors le but de beaucoup de joueurs a été de spéculer pour se faire un max d’argent…L’argent rend fou! Imaginez un peu les dérives que cela peut engendrer!

Sur Second Life, une multitude d’entreprises ont vu le jour (agences immobilière, casinos, discothèques…) chaque joueur pouvait monnayer ses biens et ses services auprès des autres.
De mémoire, une joueuse a même réussi a atteindre un million de Dollars US (environ 250 Linden Dollars) au sein du jeu. Comment s’y est-elle pris à l’époque? Elle a simplement spéculé sur des terrains, cosntuit et revendu des propriétés au point d’être devenue la première millionnaire du jeu.

Les joueurs pouvaient vivre de leur business grâce au jeu.
Dell, IBM, SONY, Toyota ont investi le jeu. Des politiques ont également intégré le jeu.
La limite entre réel et virtuel devenait floue.
Second Life n’était pas un jeu mais une expérience conceptuelle. Ce n’était pas un jeu parce qu’il ne possédait pas de but.

18030

Virtuel, Réel : qu’est ce qui est vrai?

Tout d’abord, pourquoi ce parallèle avec Second Life ?

La réalité virtuelle est une simulation informatique interactive immersive, visuelle, sonore et/ou haptique, d'environnements réels ou imaginaires.
La finalité de la réalité virtuelle est de permettre à une personne (ou à plusieurs) une activité sensori-motrice et cognitive dans un monde artificiel, créé numériquement, qui peut être « imaginaire, symbolique ou une simulation de certains aspects du monde réel ». - Wikipedia

Selon le dictionnaire, le mot « réalité » ne s’oppose pas à « virtuel » mais plutôt à « fiction ». Second Life fait un premier pas dans la réalité virtuelle immersive que peut proposer les casques d’aujourd’hui.

Second Life était un jeu orienté vers la création de contenu, une communauté, un business… A mi-chemin entre le jeu vidéo et le réseau social, à mi-chemin entre ses désirs et la réalité… Le risque soulevé à l’époque était que ceux qui avaient peur de vivre en communauté dans la vie réel finissent par préférés cet espace virtuel…
Second Life était puissant dans la mesure où il proposait aux joueurs de se bricoler une apparence qui lui ressemble, pas forcément physique, mais une apparence qui reflète ses désirs, ses aspirations…
Certains finissaient même par eux-même oublier les codes de ce jeu et finir par confondre le réel et le virtuel. Un avatar féminin ne relfète pas toujours une femme et inversement.
Aujourd’hui Second Life est un désert sans nom. Une mer de sable… Un jeu ou plutôt une expérience oubliée… Pourtant, ce jeu était si prometteur à l’époque…

Les casques de réalité virtuelle sont-ils voués au même échec sur le long terme ?

 plzshare.me social plzshare.me google plus social plzshare.me facebook social plzshare.me pinterest social
  • Stay Connected

Commentaires

commentaires

Powered by Facebook Comments

 Category: Gaming geek

Related articles

  • Don Facko

    Très bon article à la fois effrayant et excitant, mais comme je les dis pour moi il s’agit plus d’un effet mode ou d’un gadget après à voir avec la suite, il suffira qu’un gros développeur sorte un jeu AAA pour faire booster les ventes et après quoi ? on laissera tous nos casques prendre la poussière, pour moi le Casual Gamer sera plus touché par ça le Hardcore préfère avoir une manette dans les mains tout de même :/

    • Olegeek

      Hello Don Facko merci pour ton commentaire et ton compliment. En revanche, penses-tu qu’un casual gamer mettrait jusqu’à 400€ dans un casque de réalité virtuel + achat d’un jeu ? A ce prix là, c’est plus orienté hardcore gamer qu’autre chose non?!
      Oui c’est un effet de mode mais cet effet aura-t-il le même impact qu’a pu avoir Second Life à l’époque?
      Affaire à suivre !
      Olegeek

  • Pingback: La réalité virtuelle en France : État des lieux - Olegeek le Blog()